Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 12:00
Conspirateur, c'est un métier. C'est le métier qui se place juste avant Trader. Le conspirateur détient une vérité, un savoir, qu'il est le seul à connaître. Cette vérité qu'il détient, il s'en fout globalement, c'est juste la valeur de cette vérité qui l'intéresse, et surtout trouver le moyen de se faire un maximum de tune avec. Le conspirationniste, c'est l'inverse. Il sait qu'on lui cache la vérité, et va tout faire pour la découvrir et la faire éclater au grand jour. Les conspirationnistes donnent une grande importance à la vérité, pas à sa valeur. Pourquoi ? Parce qu'ils sont jaloux comme des hyènes et voudraient bien prendre leur part du gâteau ! Voilà ! Ils n'arrêtent pas de nous emmerder, nous les conspirateurs, pour nous piquer notre marché de la conspiration. Alors, pour qu'ils nous foutent la paix, on leur donne des petits bouts de vérité. Juste assez pour qu'ils éditent leur livres et DVD, passent à la télé, créent un site internet et fassent des déclarations "fracassantes" dans des séminaires payant. comme ça ils grattent un peu de pognon. Bon...
Nous, on ne leur dit pas que... Les maisons d'éditions qui éditent leurs livres et DVD, nous appartiennent, tout comme les chaînes de télé où ils passent, ainsi que leurs séminaires, que nos sociétés d'événementiel préparent. Parce que sinon, ils vont vraiment péter un câble... Je vous rappelle que je suis conspirateur.... On ne se refait pas !

Moi je débute. Je viens de monter une petite conspiration locale, pas un truc à bousculer un train de marchandise, je ne suis qu'un conspirateur amateur. J'ai créé la Fraternité de la Nuit. Ca a de la gueule, non ? Fraternité ça invoque un regroupement de personne du même intérêt, le problème c'est que je suis tout seul pour l'instant. Et la nuit pour le rapport à l'obscur, au sombre, au secret. Je me fais des réunions secrètes et mystérieuses dans mon Temple, je devrais dire mon siège social, mais "temple" ça donne un côté occulte. Et je conspire, je complote. Le problème c'est que je n'ai pas encore de vérité à cacher. Alors je fais de la communication pour l'instant. C'est très simple : Quand un curieux vient frapper à ma porte, j'entrebâille la porte d'entrée, je le regarde droit dans les yeux, et je lui dis :

C'est pour quoi ?

Alors, forcément il me répond :
euh... Je voudrais savoir qu'est-ce que c'est la fraternité de la nuit ?

A ce quoi je lui rétorque :
La fraternité de la nuit ne fait aucune déclaration !

Et clac ! Je ferme la porte ! Avec un peu de chance il aura aperçu les schémas complexes sur le mur, avec des noms de sociétés, les ramifications internationales, des chiffres astronomiques, des photos mal cadrées type paparazzi, et là... Je vais lui pourrir la tête ! Je vais faire naître dans son cerveau le besoin de savoir. Il va se sentir exclu et frustré, il va se poser des questions qui resteront sans réponses, et je vais tenir mon premier client conspirationniste.

Il ne me manque plus qu'une vérité à cacher...
Bordel !
Une idée vite.....







Partager cet article

Repost 0

commentaires

Système de Sécurité Incendie

Le voyeur - anime


Rechercher

NUMEROS D'URGENCE

POLICE 17
POMPIERS 18
SAMU 15
KRONENBOURG 1664
PASTIS 51
GET 27
EKU 28

Classes de Feu

CLASSE A Feux de solides. Feu produisant
des braises (Barbecue, merguez
cramées, etc.)

CLASSE B Feu de liquides (Vodka, cognac)
Boire APRES avoir éteind la flamme
CLASSE C Feu de gaz (Pets flambés) Juste
Après avoir passé la classe A et B,
La cause responsable de nombreux
départ de feu de pantalon, appelé
aussi le syndrôme de "l'anus braisé"
CLASSE D Feux spéciaux (métaux, artifice)
CLASSE F Feux domestiques (un remix des
trois premières classes de feu)
CLASSE X Filles en chaleur. Feu maîtrisable
de petite culotte ou de string. Ne
jamais utiliser d'extincteur, toujours
arroser à la lance à incendie.
CLASSE Q Feu non maîtrisable de fille en
chaleur. Nécessite l'intervention
de 3 casernes de pompiers pour
éteindre une fille qui a le feu au Q

Les dangers de l'alcool...

... Chez les enfants de 3 ans. Moi, à 3 ans, je savais déjà où mon tonton planquait sa bouteille de gnôle. Attention pas du tout venant, du costaud, du balèze, du lourd, de l'alcool de bûcheron des plaines de sibérie. Mon Tonton, il en mettait même dans son Solex. Après en avoir bu un verre, mon Tonton, il faisait une grosse sieste. Et moi j'en profitais pour téter la boutanche quand tonton pionçait sur son fauteuil. J'ai l'alcool imaginatif, qu'est-ce que je peux raconter comme connerie quand je suis torpillé ! Mais à 3 ans, mon trip, c'était de me déguiser en "Majorette"
Va savoir ce qu'il se passe dans la tête des gamins...
RA-TA-TATA-RA-TATA-TATA
POUET-POUET !