Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 11:00
Qu'est-ce qu'un Phallocrate ?

La définition stricto sensu d'un phallocrate est :

- " Qui considère l'homme comme supérieur à la femme "

Un Phallocrate (Du grec Phallo, Phallus et cratos, pouvoir) est un partisan de la domination de l'homme sur la femme. Il pense que les hommes doivent avoir plus de pouvoir que les femmes dans la société... Quand le Phallocrate exerce son pouvoir, il enferme la femme dans une cage verrouillée dont elle ne peut s'échapper, et ceci dans tous les domaines : Intellectuels, financiers, professionnels, domestiques, religieux, etc. La femme devient un objet, un instrument, un ustensile inerte, sans liberté et sans vie propre. Funeste destin que la vie de celle-ci sous un empire phallocrate.

La Phallocratie est la famille qui regroupe tous les autres mouvements concernant une discrimination faite aux femmes, nous citerons pêle-mêle :
- Les sexistes qui défendent et pratiquent la discrimination envers les femmes, et à compétences égales préféreront embaucher un homme.
- Les machistes ou " Macho " (Mâle en espagnol) qui considèrent l'homme définitivement supérieur à la femme et que ces dernières doivent être cantonnées qu'a des tâches ménagères.
- Et enfin, le pire de tout, les misogynes, qui eux, haïssent et détestent tout simplement les femmes.

En analysant les attitudes et comportements de ce groupe, j'ai retenu trois choses :
  • L'aspect négatif et le cruel manque d'argumentation contre les femmes,
  • Le besoin des femmes à leur côté pour exister dans leur condition de mâle,
  • L'exercice du pouvoir proprement insupportable de la domination constante.
En conclusion :
Si les Phallocrates existent, c'est parce que les femmes existent. Leurs destins sont liés. Mais pire que cela, les Phallocrates ont besoin des femmes pour exercer leur pouvoir dominant. Sans elles, le Phallocrate n'a plus de pouvoir. Il est donc dans l'obligation de trouver des femmes pour pouvoir pratiquer le " va me faire à bouffer, va repasser mes chemises, va faire taire ton chiard, connasse ! et tu as l'autorisation de me faire une pipe ! "
Ceci est totalement navrant mais au combien authentique.
Si c'est ceci, être un Phallocrate, un sexiste, un machiste, un misogyne, c'est avouer une terrible faiblesse. Je sais par expérience que l'agressivité maladive et le besoin de domination sont un manque d'assurance, de confiance en soi. Ces derniers, rééquilibrés par des attitudes fortes, des représentations machistes, des tenues vestimentaires ainsi que des outils quasi sacerdotaux, tels que la lourde gourmette en argent, la chevalière, la moquette pectorale, etc. Dans ce cas, être un Phallocrate n'est pas être supérieur à la femme, mais c'est avoir peur de perdre ce pouvoir contre la femme ! D'où domination constante, rabaissement, enfermement, etc...
Dans cet aspect, Phallocrate est péjoratif, et je rejette avec force l'idée d'y être associé.
Pourtant...
je suis un Phallocrate et je vous invite à lire ma définition de la Nouvelle Phallocratie.



La Nouvelle Phallocratie par Pascal DINOT

Reprenons la définition du terme Phallocrate, du grec Phallus, Bite, Kekette, Zobi, Zigomard, Andouille à coulisse et Cratos, pouvoir. La définition intrinsèque de ce mot n'indique aucunement l'exercice d'un pouvoir contre une chose, le terme Phallocrate définit une forme de pouvoir en lui même. Le pouvoir de la kekette. Je suis totalement contre l'idée que l'on puisse affirmer, à l'académie Française, qu'un Phallocrate doit exercer son pouvoir contre la femme, et j'exige de nos vieilles tiges sous coupole, la modification de la définition de ce terme, en un terme générique " pouvoir du mâle " au sens neutre.
Pourquoi ?
Parce que Phallocrate indique une position morale négative qui n'a pas son antonyme, et englobe les sexistes, les machistes et les misogynes. Il est donc, selon le dico, impossible d'être un Phallocrate sans être contre les femmes.
Terrible Erreur, chers Académiciens, car je vais vous prouver que je suis un VRAI PHALLOCRATE et que je ne suis pas contre les femmes ! Bien au contraire !

- " Qui considère l'homme comme supérieur à la femme " Je suis d'accord avec le principe, mais il faudra répondre à deux questions, ce qui me différencie déjà grandement des autres trous du cul, bas du front, à gourmettes en or et qui gueulent comme des veaux dans les tribunes d'un match de foot.

Pourquoi et comment ?

Pourquoi être supérieur à la femme ?

Si vous posez cette question à un Macho sexiste, il vous répondra grassement : Parce que c'est toutes des putes sauf ma mère et ma soeur. Vous conviendrez que chercher une justification correcte avec ce genre de réponse, n'est pas enclin à définir proprement le concept de la Nouvelle Phallocratie. Ce qui revient à l'aspect négatif, au manque cruel d'argumentation contre les femmes, et à leur condition. Si le nouveau Phallocrate est supérieur à la femme, ce n'est justement pas en terme de condition sexuel, point sur lequel nous ne pouvons rien changer, mais sur un autre point beaucoup plus sensible : L'utilité !
Le nouveau Phallocrate ne se posera pas la question de ce qu'est une femme, mais a quoi elle sert ?
Si vous posez, encore une fois, la question à un macho sexiste, il n'hésitera pas à vous répondre : " elle sert à repasser mes chemises, à me faire à bouffer, à torcher les chiards, et me sucer quand je regarde le foot... " tout en la menaçant de lui coller des tartes dans la gueule, si elle ne s'exécute pas. Mais ce connard borné est-il conscient que sa liberté est menacée ? Car si elle se barre, il se retrouve comme un con, et passe du niveau de sous-merde dominateur au niveau de sous-merde.
Prenons maintenant le Nouveau Phallocrate.
Repasser, il sait faire. Faire la cuisine, il sait faire. S'occuper des enfant, il sait faire. Coller du carrelage, il sait faire. Faire le ménage, il sait faire. Tenir et décorer sa maison, il sait faire. Faire de la mécanique et du bricolage, il sait faire, même si c'est pas trop son truc. Boire des bières entre potes, en cartonnant des Nazis au Plasma-gun sur PS3, il sait faire... Et en plus il le fait avec style.
Pour moi, Pascal DINOT, être un nouveau Phallocrate, avoir le vrai " pouvoir du mâle " c'est de pouvoir faire TOUT ce que font les femmes jusqu'aux limites sexuelles et hormonales, et TOUT ce que font les hommes, jusqu'aux limites de la connerie humaine.
Quant à la femme ?
Si je retire d'emblée ce qui est, à priori et selon les normes sexistes d'une Phallocratie  machiste déjà chancelante, attaché à la femme en terme d'occupation et d'activité, je cite en vrac, la vaisselle, la lessive, les poussières, les gosses, la cuisine, etc. etc.
Que lui reste-t-il ? Pas grand chose, à part s'occuper d'elle.
En définitive, vous le devinez, pour un nouveau Phallocrate, l'utilisation de la femme n'est réduite qu'au plaisir charnel. Par conséquent, je suis l'absolu contraire des machos, sexiste et misogynes.
  • Je n'applique aucun pouvoir pour asseoir ma domination mâle
  • Je n'ai pas besoin de femmes constamment à mes côtés
  • Je ne les déteste pas, bien au contraire...
Comment être supérieur à la femme ?

" Le luxe dans le pouvoir, c'est de jamais avoir à s'en servir ! "

Ne cherchez pas l'auteur, c'est de moi ! Et ça veut dire que le vrai pouvoir n'est pas celui auquel on se soumet par son utilisation dictatoriale et systématique, mais celui auquel on recherche la dépendance volontaire par intérêt, par besoin.
Il n'y a pas de conflit, aucun vecteur de force n'est utilisé contre. C'est un pouvoir d'attraction, un pouvoir de séduction, c'est plus subtil, plus sournois, plus féminin en somme !
Très drôle pour un Phallocrate, n'est-ce pas ?
Alors comment ?
Le voici le " pouvoir du mâle ", celui qui considère que l'homme est supérieur à la femme, pas en terme de condition, mais en terme d'utilité. Dépouillez la femme de ses attributs domestiques, et elle deviendra d'elle-même un objet de plaisir, mise à nue, dont la seule et unique propriété, utilité, est de satisfaire physiquement l'homme, parce qu'elle n'aura plus que ça à faire.
Au lieu de l'enfermer, de l'obliger, de la condamner... Faites l'inverse, laissez-lui sa liberté, son libre arbitre. Les femmes sont très intelligentes. Elles possèdent deux cerveaux : un pour réfléchir, un second pour emmerder le monde. Cette dualité leur permet de prendre les bonnes décisions les concernant, mais elles sont conçues avec un défaut : Elles ont besoin de signaux extérieurs, elles ont besoin de savoir.

Comment être supérieur à la femme, alors ? En ne lui donnant pas les réponses qu'elle attend, en la laissant dans le doute, tout en prenant soin d'elle avec une grande délicatesse, tout en faisant d'elle une princesse.

Et ça va l'énerver...

Elle n'aura aucun moyen de pression sur vous, à part sa mauvaise foi (dont je consacrerai bientôt un article à ce sujet)
Elle se sentira toujours un cran en dessous, mais pleinement satisfaite
Elle aura sa pleine et entière liberté, mais renviendra vous picorez dans la main.
Elle n'osera jamais vous fixer d'ultimatum, sous peine de tout perdre
Elle devra vous contenter sexuellement, sous peine d'être mise en concurrence avec une gourdasse qui ne vous mérite pas ! Et qui suce moins bien qu'elle !

c'est clair, ça va l'énerver !

Et vous, Phallocrate doué, vous pourrez lui donner la Joie de manière professionnelle et désintéressée.

Le pouvoir du nouveau Phallocrate, c'est de retourner les armes féminines contre elles, l'expertise masculine au service de la femme.

Pascal DINOT

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lucie 28/08/2014 11:20

Très bel article bien écrit que toutes les femmes devraient prendre comme une déclaration d'amour.

Pascal 28/08/2014 12:13

Merci pour le commentaire, Lucie !
C'est bien de cela dont il s'agit : Une déclaration d'amour !
Bonne continuation
Pascal

suki 06/01/2010 22:00


Merci pour votre article ! :)
Je me suis complèement reconnue: j'ai deux hommes dans ma vie, un jeune et un vieux (25 et 60 ans) qui sont tous les deux d'excellents néophallocrates et, moi, j'adooore !
Ils s'occupent de moi, lessive, courses, bouffe, sexe..( et quels coups, de Dieu ! :D) m'invitent au resto, me sortent quand et où je veux: quelles économies !;)
Je suis totalement libre, j'ai tout mon temps, je suis artiste( vous pouvez voir mon site, si ça vous dit), j'adore ne pas m'occuper du ménage et autres réjouissances quotidiennes; avec mes deux
mâles, je suis peinardes!
C'est vrai u'ils mettent un point d'honneur à tout réussir (bricolages perilleux et autres prouesses plus intimes par exemple)...^^
Moi je dis haut et fort VIVE LES NOUVEAUX PHALLOCRATES !!!
Ils font tout, ne disent rien (et on ne le leur demande pas, d'alleurs !)... le bonheur ! :D


kwintus 17/10/2009 04:20


Ce genre d'article laisse à méditer. Je n'ai que 20 ans et n'avais jusqu'ici jamais pris le temps d'analyser les différentes manières possibles d'aborder la femme.
J'espère pouvoir à l'avenir faire un bon nouveau phallocrate et ne manquerai pas de venir faire un tour de temps à autre sur ce blog, assez enrichissant.
Bonne continuation.


pascaldinot 17/10/2009 09:02


Merci pour le commentaire ! Kwintus




Système de Sécurité Incendie

Le voyeur - anime


Rechercher

NUMEROS D'URGENCE

POLICE 17
POMPIERS 18
SAMU 15
KRONENBOURG 1664
PASTIS 51
GET 27
EKU 28

Classes de Feu

CLASSE A Feux de solides. Feu produisant
des braises (Barbecue, merguez
cramées, etc.)

CLASSE B Feu de liquides (Vodka, cognac)
Boire APRES avoir éteind la flamme
CLASSE C Feu de gaz (Pets flambés) Juste
Après avoir passé la classe A et B,
La cause responsable de nombreux
départ de feu de pantalon, appelé
aussi le syndrôme de "l'anus braisé"
CLASSE D Feux spéciaux (métaux, artifice)
CLASSE F Feux domestiques (un remix des
trois premières classes de feu)
CLASSE X Filles en chaleur. Feu maîtrisable
de petite culotte ou de string. Ne
jamais utiliser d'extincteur, toujours
arroser à la lance à incendie.
CLASSE Q Feu non maîtrisable de fille en
chaleur. Nécessite l'intervention
de 3 casernes de pompiers pour
éteindre une fille qui a le feu au Q

Les dangers de l'alcool...

... Chez les enfants de 3 ans. Moi, à 3 ans, je savais déjà où mon tonton planquait sa bouteille de gnôle. Attention pas du tout venant, du costaud, du balèze, du lourd, de l'alcool de bûcheron des plaines de sibérie. Mon Tonton, il en mettait même dans son Solex. Après en avoir bu un verre, mon Tonton, il faisait une grosse sieste. Et moi j'en profitais pour téter la boutanche quand tonton pionçait sur son fauteuil. J'ai l'alcool imaginatif, qu'est-ce que je peux raconter comme connerie quand je suis torpillé ! Mais à 3 ans, mon trip, c'était de me déguiser en "Majorette"
Va savoir ce qu'il se passe dans la tête des gamins...
RA-TA-TATA-RA-TATA-TATA
POUET-POUET !