Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 18:00

LEVOYEUR audebutetaitlecommencement 

LEVOYEUR pagesprecedente rouge

 

Sinon, j’ai aussi un « Combi » réfrigérateur à micro-onde mobile. Là aussi, ça vient d’une constatation débordante de logique masculine et d’un changement un peu brutal de régime alimentaire. Mon appartement est très lumineux car j’ai deux fenêtres à deux battants, l’une donnant sur la rue, côté salon, l’autre donnant sur la cour intérieure du bâtiment dans le « Combi » Cuisine/salle de bain/WC. La dernière est équipée d’un balcon. Je veux dire d’un « petit » balcon. Considérez plutôt qu’il s’agit d’un rebord de fenêtre un peu large qu’un menteur immobilier… Pardon… qu’un vendeur immobilier, peut faire passer, avec assez d’éloquence pour un balcon. Cependant, il est assez large pour disposer un petit « barbecue » Barbecue NERONélectrique de jardin pour appartement. J’adore les grillades, mais comme je suis un citoyen soucieux de mes compatriotes, et qu’aux nuisances sonores, je ne voulais pas rajouter les nuisances olfactives. Je ne faisais des grillades qu’en hiver, période à laquelle je suis quasi certain qu’aucune fenêtre ne reste ouverte bien longtemps pour se demander :

« Mais ? Ça sent la merguez ? Il y a un type assez ouf pour faire un barbecue dans Paris par un froid de canard pareil et en plein mois de décembre »

A moi, les pilons de poulet à la « Mexicaine » les merguez, les chipolatas, la ventrèche, les saucisses de Toulouse, les brochettes de poulet marinées « Citron et romarin » et la sacro-sainte côte de Bœuf personnellement pour moi tout seul, rien que pour ma tronche !

En parlant de froid de canard, j’allais oublier les magrets.

Cependant il y eut un accident désastreux qui mit fin à mon bonheur gustatif. Une merguez vint choir dans le bac à fleur de mon voisin du dessous. Ce dernier, très perturbé de trouver un élément qui ne pousse que très rarement en pot, s’empressa de venir frapper à ma porte, comprenant que cela ne pouvait provenir que de chez moi. Mais, avant même de pouvoir le remercier de me rapporter ma merguez manquante et de lui apporter les explications nécessaires à son entendement, celui-ci me la balança au visage.  Heureusement que dans son cas, je réfléchie toujours avant d’agir, car je voyais déjà mon voisin se transformer en tartare sanguinolent. Je m’excusa platement, lui assurant que cela ne se reproduira pas, c’est mon côté altruiste, je pardonne facilement en espérant à chaque fois que ça va donner un peu d’humanité aux cons. Cela n’a pas fonctionné avec lui. Cet espèce de gros enculé en avait, dès le lendemain, parlé au syndic de la  copropriété. Syndic qui m’adressa de facto un courrier, m’intimant l’ordre de ne plus faire de barbecue sur mon rebord de fenêtre, mais sans ajouter de justification. La nouvelle m’attrista et je devais dorénavant laver l’affront que mon voisin du dessous m’avait fait. J’avais deviné que la merguez n’était qu’un prétexte. Sa fenêtre n’avait ni balcon ni rebord. Il ne pouvait en aucun cas profiter de ce que je profitais. Ce n’était donc que de la jalousie. Aussitôt, je me décidai d’intervenir en vidant trois litres de mon urine contenues dans deux bouteilles d’eau minérale « Vittel » et cela directement dans son bac à fleur, en suivant à la lettre l’ancien slogan de la marque « Buvez ! Éliminez ! » Depuis, nous avons des rapports très froid. Je lui ai même trouvé un petit surnom :

Bas du cul !

Quant à sa femme, étrangement depuis l’incident, elle me sourit et me salue. Politesse à laquelle je répond sans attendre, trop content de pouvoir le faire chier indirectement. Ne pouvant plus accéder à mon plaisir, je dû me rabattre sur des plats préparés, car il m’est impossible de faire cuire de la viande dans mon appartement, et ça pue le graillon jusque dans Le-bossu.jpgle cœur de ma PS3. Ma cuisine a soudainement perdu un grand intérêt. Et c’est un soir, en regardant « Le Bossu » joué par Jean MARAIS, que la révélation me vint, en entendant la célèbre réplique :

« Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ! »

Je ne sais pas pourquoi, mais aussitôt, j’ai pensé au réfrigérateur.

« Si tu ne vas plus au réfrigérateur, le réfrigérateur ira à toi ! »

C’est ainsi que j’ai inventé le premier « Combi » réfrigérateur à micro-onde mobile. C’est un réfrigérateur de cent litres, encastré dans un meuble sur lequel j’ai fixé un four micro-onde. L’ensemble est mobile grâce à quatre roulettes multidirectionnelles, une prise multiple et quatre mètres de câble électrique. Quand je joue sur ma console ou quand je regarde une émission quelconque, j’installe mon « Combi » à côté de mon canapé et sans avoir à me lever, je peux me restaurer. Par contre il reprend sa place dans la cuisine quand je déplie le « Combi » Canapé/Lit/Baisodrome. Même si les constructeurs d’électroménager font de considérables efforts pour réduire le niveau sonore de leur matériel, je préfère que cela soit Julie qui me ronronne dans l’oreille, plutôt que WHIRLPOOL. Julie, c’est ma...

 

LEVOYEUR pagesuivante rouge


Rendez-vous le jeudi 12 Août

Bien à vous !

Pascal DINOT

 


Partager cet article

Repost 0
pascal DINOT " Héro méconnu du XXIème siècle " - dans LE VOYEUR
commenter cet article

commentaires

Nounedeb 11/08/2010 07:55


Salut Pascal. Quel génie de l'organisation! Heureusement que tu es installé sur le plancher des vaches, je n'ose imaginer la situation sur un voilier par mer agitée. S'il te reste un peu de temps
pour la lecture, "Rôle de plaisance" de Jacques Perret, est un joli monument d'humour, dans l'espace réduit d'un petit voilier. A la page 4!


Qu'importe 08/08/2010 21:54


Julie c'est sa?...Suite Jeudi, merci...


pascaldinot 13/08/2010 17:10



oui julie c'est sa voisine, ca va devenir "sex"


=(°_°)= Pascal



Système de Sécurité Incendie

Le voyeur - anime


Rechercher

NUMEROS D'URGENCE

POLICE 17
POMPIERS 18
SAMU 15
KRONENBOURG 1664
PASTIS 51
GET 27
EKU 28

Classes de Feu

CLASSE A Feux de solides. Feu produisant
des braises (Barbecue, merguez
cramées, etc.)

CLASSE B Feu de liquides (Vodka, cognac)
Boire APRES avoir éteind la flamme
CLASSE C Feu de gaz (Pets flambés) Juste
Après avoir passé la classe A et B,
La cause responsable de nombreux
départ de feu de pantalon, appelé
aussi le syndrôme de "l'anus braisé"
CLASSE D Feux spéciaux (métaux, artifice)
CLASSE F Feux domestiques (un remix des
trois premières classes de feu)
CLASSE X Filles en chaleur. Feu maîtrisable
de petite culotte ou de string. Ne
jamais utiliser d'extincteur, toujours
arroser à la lance à incendie.
CLASSE Q Feu non maîtrisable de fille en
chaleur. Nécessite l'intervention
de 3 casernes de pompiers pour
éteindre une fille qui a le feu au Q

Les dangers de l'alcool...

... Chez les enfants de 3 ans. Moi, à 3 ans, je savais déjà où mon tonton planquait sa bouteille de gnôle. Attention pas du tout venant, du costaud, du balèze, du lourd, de l'alcool de bûcheron des plaines de sibérie. Mon Tonton, il en mettait même dans son Solex. Après en avoir bu un verre, mon Tonton, il faisait une grosse sieste. Et moi j'en profitais pour téter la boutanche quand tonton pionçait sur son fauteuil. J'ai l'alcool imaginatif, qu'est-ce que je peux raconter comme connerie quand je suis torpillé ! Mais à 3 ans, mon trip, c'était de me déguiser en "Majorette"
Va savoir ce qu'il se passe dans la tête des gamins...
RA-TA-TATA-RA-TATA-TATA
POUET-POUET !